Cabinets et cliniques dentaires

CONTEXTE SANITAIRE

La contamination aérienne, une préoccupation majeure de la profession dentaire: les microgouttelettes aériennes sont une source potentielle de contamination croisée. Elles représentent un risque significatif, pour la santé du personnel soignant et des patients.
Les métiers du secteur dentaire font partie des professions les plus exposées aux micro-organismes : virus, bactéries et moisissures.

La contamination croisée est favorisée par les contacts directs et indirects, éclaboussures et projections, liés à tous les actes de soins.
Les instruments rotatifs, les détartrants à ultrasons, les outils à air comprimé, … et la climatisation du cabinet sont des sources de contamination aérienne contre lesquelles il est actuellement difficile de se protéger.

Le personnel dentaire est également exposé en permanence aux COVs générés par les résines, pâtes, vernis, produits anesthésiques… ainsi que les produits de nettoyage et de stérilisation.
Au niveau de la salle de soin, après un forage dentaire, les études ont déterminé que 75 à 216 CFU*/m³ de bactéries et de virus sont répartis directement dans un nuage de microgouttelettes  de moins d’un micron, jusqu’à 2 mètres autour du fauteuil.

D’une manière générale après chaque intervention, les mêmes études ont confirmé  que  les  micro-organismes restent en suspension pendant 4 heures environ, cumulant jusqu’à 970 CFU*/m³, exposant alors largement le personnel soignant. Par  ailleurs, la  molécule  aromatique d’eugénol, utilisée couramment pour ses propriétés antiseptiques par la profession, s’impose olfactivement et accole trop souvent l’image du cabinet à : « Ça sent comme chez le dentiste » !

SATISFACTION CLIENT / IMAGE DE MARQUE

Mettre en place un dispositif décontaminant l’air dans la salle de soins fait partie d’une démarche proactive, qui valorise le cabinet, allant au-devant des incidences liées à l’urgence sanitaire actuelle et des contraintes professionnelles inhérentes à la profession, et ce vis-à-vis des salariés et de la patientèle.
D’une installation simple et d’utilisation facile, le dispositif BW60L ne nécessite pas d’entretien particulier. Il s’avère une solution pérenne de décontamination de la salle de soin comme de la salle d’accueil